Vous êtes ici : Le Club » Historique

1930 – 2014… 84 ans déjà !!!

Et pour notre sport, c'est beaucoup ! Aujourd'hui, rares sont les clubs qui ont déjà atteint cet âge...

Pourquoi notre club a-t-il toujours suscité de l'engouement ?

Le club de La Louvière a toujours été très présent dans le monde de la natation. Léon Hecq, ancien président de notre club, a été vice-président de la Fédération Royale Belge de natation et de sauvetage devenue depuis la Fédération Royale Belge de Natation. Il a été aussi membre fondateur de la ligue francophone belge de natation après la communautarisation de la Belgique. Aujourd'hui encore, le club est représenté dans différentes instances de la natation tant au niveau francophone que national. Le club a été la seule organisation à dispenser l'apprentissage de la natation avant que ne soit créée l'école communale de natation.

Fédération Royale Belge de Natation

Sur le plan purement sportif, le club s'est distingué par les nombreux records de Belgique battus par ses nageurs.

Actuellement, il continue à défendre le sport amateur dans une société de plus en plus exigeante, de plus en plus posée dans "la facilité et le confort", dans le refus de l'effort physique et dans l'apprentissage du dépassement de soi. Soucieuse de défendre les jeunes contre les agressions telles que alcool, tabac, drogue etc. et sans être pour autant élitiste, la direction de notre club croit que la jeunesse a besoin d'objectifs pour se réaliser complètement. Les résultats sportifs et les efforts à consentir pour y arriver sont certainement ces motivations capables de les armer contre les "agressions" dénoncées ci-dessus. Nous croyons fermement en l'avenir de notre jeunesse, celle qui veut se battre et qui au travers de son sport favori participe à une école de vie...

Un peu d'histoire...

Il paraît comme une évidence que l'homme nage depuis toujours. Il faut attendre 1837 avec la création de la "National Swimming Association" en Angleterre pour que la natation sportive prenne réellement son essor. C'est de cette époque que datent les premières compétitions. En eaux libres, c'est surtout la brasse qui est pratiquée. En ce qui concerne les techniques de nage, de nouvelles formes se développent progressivement comme le crawl qui fait son apparition en 1906. Les jeux olympiques dont ceux d'Athènes en 1896 vont également contribuer à faire de la natation un sport à part entière.

C'est en 1908, avec la création de la Fédération Internationale de Natation Amateur (FINA), que des règles précises sont instaurées et internationalisées. La FINA résulte de la réunion de huit pays (Allemagne, Belgique, Danemark, Finlande, France, Grande-Bretagne, Hongrie et Suède). Elle se fixe trois objectifs : réglementer les épreuves internationales de natation, les organiser aux jeux olympiques et enfin, homologuer les records et en tenir la liste.

FINA

En Belgique, le premier club est créé en 1890. Il s'agit du Cercle de Natation de Bruxelles (CNB) aujourd'hui Cercle Royal de Natation de Bruxelles Atalante. En 1892 , la Fédération Belge de Natation et de Sauvetage (FBNS ) est fondée. De 1902 à 1934, 34 clubs sont affiliés et en 1977, elle se divise en Vlaamse Afdeling van Koningklijke Belgische Zwem-en Reddingsbond d'une part et de l' autre en section francophone de la Fédération Royale Belge de Natation (FRBN). A l'heure actuelle, la fédération nationale organise le championnat de Belgique des jeunes, juniors et des seniors ainsi que les championnats de Belgique en petit bain. Les autres compétitions relèvent de la compétence des deux sections.

Et le club de La Louvière dans tout cela ?

Les origines du club louviérois sont intimement liées à l'ouverture, le 12 juillet 1930, de la première piscine construite sur le sol louviérois. C'est en effet lors de l'ouverture du bassin Bourgeois de la rue Gustave Boël que quelques particuliers se retrouvent et ont l'idée de créer un club de natation. Albert Urbain (qui deviendra le premier président), Henri Dewitte, Octave Wasteels et Léon Hecq font partie des fondateurs. Le 15 mai 1931, une section ayant pour but d'encourager et de développer la pratique de la natation et l'enseignement du sauvetage est officiellement créée. Elle prend le nom de "Cercle de Natation AAL" et porte les couleurs verte et blanche.

Plusieurs fêtes sont organisées en 1931 et le 12 juillet, la piscine est officiellement inaugurée. Le 26 juillet, les championnats du Hainaut sont organisés pour la première fois à La Louvière. Le district du Hainaut affirmait ainsi sa volonté de voir la natation se développer dans la région du centre. Les années suivantes voient la jeune section louviéroise se frotter aux autres clubs hennuyers. En 1932, elle participe aux championnats du Hainaut. Le 29 juillet 1934, l'AAL remporte le championnat du Hainaut en relais 3x50 mètres trois nages grâce à Robert de Haan, Georges Emonts et Raymond Brotcorne. En 1935, la section participe à l'inauguration de la piscine de Miami à Morlanwelz. Le cercle se fait donc peu à peu un nom dans le monde nautique. En 1936, une fête sera ouverte aux écoles libres et officielles de la région. En 1937, une section vétérans voit le jour. L'engouement pour la natation semble à ce point important à La Louvière qu'un nouveau cercle se crée en 1938 : Le Club des Nageurs du Centre. Ce cercle n'aura toutefois aucune vocation de compétition mais bien le perfectionnement physique, l'agrément et l'utilitaire.

Le 70ème anniversaire de La Louvière donne l'occasion à l'AAL d'organiser, le 7 mai 1939, un gala international. On note la présence de personnalités de la natation comme le champion de Belgique des 100 mètres nage libre et 100 mètres dos Harry De Vlaminck. Le louviérois Paul Vanparijs remporte quant à lui le 100 mètres nage libre. Côté féminin, on note la présence de Yvonnes Van de Kerkhove et de Fernande Caroen ainsi que la louviéroise Ghislaine Mercenier. Plusieurs records seront battus mais non homologués en raison de la dimension de la piscine. En 1940, la section natation va décider de voler de ses propres ailes. Lors de l' assemblée générale, elle prend le nom de "Union des Nageurs de La Louvière". La saison se révélera particulièrement brillante. En effet, huit des onze titres de champion du Hainaut seront remporté par : Mady Roland, Ghislaine Mercenier, Richard Lesire, Yvon Castaigne, Max Wasterlain, Paul Leduc et Paul Vanparijs. La déclaration de guerre mettra les activités sportives au second plan et aucun championnat ne sera organisé.

En avril 1941, le comité décide de suspendre toute participation aux épreuves sportives. En 1943, l'UNL reprend la compétition et organise une des deux journées des championnats du Hainaut. Le club louviérois compte à l'époque 514 membres et doit dédoubler ses séances d'entraînement. Si les championnats de Belgique sont à nouveau annulés en 1944, la Fédération demandera toutefois aux districts d'organiser des championnats régionaux afin de maintenir nageurs et nageuses en activité.

Après la guerre, la vie de l'UNL va peu à peu reprendre son cours normal. Un de ses objectifs pour 1946 est de reconstruire une équipe de natation avec de nouvelles générations de nageurs. C'est également à ce moment que l'UNL se dote d'une personnalité juridique en se constituant en association sans but lucratif lors de l'assemblée générale du 10 février 1946.
Sur le plan sportif, on retiendra une quatrième place au classement interclub des championnats du Hainaut. Un soucis va alors apparaître : le vieillissement et l'exiguité des installations du bassin Bourgeois et rend le futur bien hypothétique.

La fin des années 1940 sera capitale pour la natation louviéroise. En effet, le conseil communal envisage la construction d'une nouvelle piscine au carrefour des rues Toisoul et Ferrer. Le projet définitif est approuvé le 25 août 1950 par le conseil communal et les travaux débutent en avril. La gestion de la piscine sera confiée à ceux qui pendant longtemps s'étaient consacrés au développement de la natation à La Louvière. L'UNL crée alors l'ASBL "La Gérance de la piscine communale". Elle aura, par convention datant du 14 décembre 1955, la charge d'exploiter le bassin, d' engager le personnel et entretenir les installations. Albert Ramon deviendra le premier directeur en 1956. L'ouverture officielle de la piscine communale est fêtée les 17 et 18 mars 1956.

Avec ces nouvelles installations, les résultats ne vont pas tarder à s'améliorer. Rose-Anne Meuter et Anna Vanparijs pointent le bout de leur nez dès 1957 et ce lors des championnats de Belgique à Wetteren. L'année suivante, elles améliorent plusieurs records du Hainaut pendant que Christiane Risselin remporte le 100 mètres brasse cadettes lors des championnats nationaux. Dans le monde louviérois, les noms de Claude Ronneau, Jean Claude Maréchal, Michel et André de Haan, Françoise Luc, Jacqueline Siraut, Jean-Pierre Hecq, Christian Vancauwenberge, Daniel Liefferinckx , Christian Lemeur, Liliane Meul deviennent familiers. En 1960, Anne Vanparijs et Rose-Anne Meuter reçoivent le Mérite sportif louviérois nouvellement créé. La première championne de Belgique du 100 mètres dos cadettes parvient cette année à être la seule nageuse belge sélectionnée pour les jeux olympiques de Rome. La seconde est quant à elle championne nationale du 100 mètres nage libre cadettes ainsi que Championne et première "recordwomen" du 100 mètres papillon.
Toujours en 1960, associées à Christiane Risselin et Claude Clerbois, elles établissent le premier record de Belgique du 4 x 100 mètres quatre nages en 5'20''05. En 1961, trois nageuses sont sélectionnées pour affronter la France avec l'équipe nationale juniors à Namur. Il s'agit de Van Parijs, Risselin et Meuter. Ce sont les 18 et 19 novembre 1961 que l'UNL fête son 30ème anniversaire.
1962 sourira moins aux louviérois, Jacques Bosquillon, Christian Minot, André Vermeersch, Claude Ronneau et Rose-Anne Reuter qui recevra le mérite sportif, remportent toutefois 7 titres provinciaux...

En 1964, Léon Hecq devient le directeur de la piscine et René Depelsenaire est nommé entraîneur. Avec Françoise Luc, c'est le record national du 100 mètres brasse vieux de huit ans qui est battu en 1'22''56. Dix autres titres provinciaux tombent également dans l'escarcelle louviéroise grâce notamment à Jean-Pol Depoorter.
La fin des années 1960 voit l'émergence de plusieurs athlètes apportant ainsi pal mal de satisfactions à l'UNL.
En 1965, Viviane Hochstrass devient championne de Belgique cadette en 100 mètres dos, Jean-Pol Depoorter améliore le record provincial du 100 mètres dos pupilles.
En 1966 , Martine Berdoux bat, à 12 ans, le record hennuyer des 800 et 1500 mètres nage libre dames pendant que Christian Minot bat à plusieurs reprises le record de Belgique du 100 mètres brasse.
Au cours des années 70, alors que la concurrence avec l' Union des Nageurs Houdinois se fait sentir, ce sont les noms de Rudy Delporte, Philippe et Pascal Fenaux , Evelyne Foucart, Vincent Lorent, Frankline et Bérangère Vassart qui retiennent l'attention et constitueront des promesses pour l'avenir...

L'Ecole de Natation Triviéroise

Fondée en 1967, elle s'affilie à la fédération en 1968. Le club aux couleurs rouge et jaune aura successivement comme présidents : Arthur Boulanger, Jean Gailliez et Camille Dupont. Sous la houlette de l'entraîneur Pierre Willems, le club décroche deux titres hennuyers en 1969 avec Christian Delbecq et Serge Sirlereaux. La saison 1970 est aussi couronnée de succès grâce au même Christian Delbecq et Jean-Claude Gailliez. En 1971, le bassin sera gravement endommagé par une tempête. L'ENT prend des accords avec les directions des piscines des environs afin d'assurer les programmes de préparation des nageurs. Grâce à ses deux fers de lance (Delbecq-Gailliez), le club réussira encore quelques bons résultats lors des championnats de Belgique de 1972. L'école Triviéroise obtient l'autorisation d'occuper les installations d'Houdeng-Goegnies sous le nom de Crawl Club Houdinois. Suites à des relations difficiles avec l'Union des Nageurs Houdinois, le Crawl Club arrêtera ses activités le premier novembre 1976. Les meilleurs éléments s'orienteront vers d'autres clubs. Jean-Claude Gailliez à Houdeng sous les ordres de l'entraineur Henri Dussewoir et Christian Delbecq au Standart SN.

L'Union des Nageurs Houdinois

L'Union des Nageurs Houdinois voit le jour le 8 février 1971. Après une première année consacrée à la formation et l'apprentissage, viennent, en 1972, les premières compétitions. Jean Claude Gailliez, Serge Albert et Pierre Schmitz dynamiseront le cercle houdinois. Ainsi, Serge Albert est champion de Belgique et recordman du 100 mètres dos en 1974. Il améliore son record à Londres en 1975 et sera invité par la fédération belge aux jeux olympiques de Montréal en 1976. Pierre Schmitz conquiert quant à lui en 1974 son premier titre de champion du Hainaut en 100 mètres dos et le conservera pendant de nombreuses années. Le club deviendra rapidement une pépinière de compétiteurs.
Parmi eux, on peut citer Eric Claus, Alain et Florence Dubray, Véronique Gilbert, Marie Maufroy, Danielle et Pascal Miche, Christine Thérace, Jean-Luc et Jean-Claude Thumilaire, Véronique et Karine Van Kerck, Anne Françoise Vanvolsem...
Au cours de la saison 1976, l'UNH compte 200 membres, accroche 17 records du Hainaut et conserve avec Serge Albert et Pierre Schmitz deux records de Belgique.

L'Entente des Nageurs Louviérois

En 1977, le processus de fusion des communes se termine et la nouvelle entité louviéroise est formée. Cette nouvelle réalité politique va engendrer des conséquences dans un domaine inattendu : celui de la natation !
Henry Vanparijs propose aux dirigeants des deux clubs de natation d'envisager la même opération pour leurs structures respectives. Il est convenu, après de nombreuses discussions, que le nouveau club portera le nom d'Entente des Nageurs Louviérois et conservera le matricule de l'UNL. Lors de son assemblée générale du 22 décembre 1977, le club entérine le changement de nom. C'est en 1979 qu'un autre changement important verra le jour avec la création de l'Ecole de Natation.
L'ENL se divisera en deux sections distinctes en 1982-1983 : la natation d'une part et le Water-polo d'autre part . Elle s'est enrichie depuis quelques années d'une troisième section : la nage synchronisée.

Contrastant avec des années 1970 en demi teinte, les années 80 apportent un certain renouveau à l'ENL. En effet, le nouveau club rassemble sous les mêmes couleurs des nageurs comme Pierre Schmitz ou Frankline Vassart. Ils se révèlent être de véritables locomotives entre 1980 et 1984. Frankline Vassart compte à son actif cinq records et trois titres de championne de Belgique senior du 100 mètres brasse. Pierre Schmitz quant à lui glane quatre titres de champion de Belgique senior. Les années suivantes sont tout aussi florissantes, Stéphane Gervy, champion national du 100 mètres papillon en 1985 et du 200 mètres papillon en 1986 commence sa carrière sportive à l'ENL alors que Laurent Ladrière est sacré champion de Belgique en 400 mètres quatre nage en 1990 et que Mathieu Grégoire reçoit un premier prix au Mérite Sportif Louviérois en 1992. Robin Gailliez aligne quant à lui les records dès son plus jeune âge.
Les derniers titres nationaux sont ceux de Hélène Rondeau en 100 et 200 mètres brasse en 2001. Il est bien évidemment impossible de citer tous les nageurs qui ont défendu les couleurs de l'ENL...

Ces brillants résultats sont le fruit du travail des différents entraineurs. En 1977 , Gustave Albert continue le travail qu'il a commencé au sein de l'UNH. C'est ensuite Françoise Luc qui lui succède en 1986. Elle sera suivie par Jean-Claude Gailliez en 1994 et Frankline Vassart en 2001. Alain Degouis quant à lui prendra la relève jusque août 2012. Les trois premiers ont eu l'occasion d'entraîner d'excellents nageurs ayant obtenus des résultats à l'échelon national. L'arrivée de Frankline Vassart coïncide avec la fermeture de la piscine d'Houdeng pour des raisons de sécurité. La perte de périodes d'entrainement ne va pas sans porter à conséquence à la formation des compétiteurs...

C'est en 1996 que les autorités communales optent pour la construction d'une nouvelle piscine. Il est décidé la construction d'un vaste complexe aquatique. Ainsi, un espace d'apprentissage a été prévu mais aussi une cuve de 50 mètres sur 20 mètres. Un espace ludique (toboggans, surf, piscine à vague, etc.) sera également mis à la disposition du public. Le site choisi se situe face à la gare de La Louvière-Centre. Estimé à 12 millions d'euros, le complexe a été inauguré en juin 2008.

En août 2012, la section natation va changer de visage. Jean Bernard Charneux arrive en qualité de directeur technique, Mathieu Grégoire devient entraîneur principal et est secondé par De Jaegher Clara Lou et Leysen Aurore. Le reste du saff est composé de Maene David, Pascu Sorin, Amoroso Maximilien, Servais Isabelle et Géraldine Neuborg.
Avec ce staff, une meute de jeunes éléments prometteurs et une nouvelle piscine de 50 mètres, l'ENL espère écrire une nouvelle page de son histoire, c'est en tout cas la volonté l'ensemble du comité.
Le président actuel, Paul Criquillion peut en effet compter sur la collaboration d'un comité composé de Colette Gauthier (sécrétaire administrative), Amoroso Andréa (sécrétaire sportif ), Vander Beken Véronique (trésorière), Vander Beken Arthur, Bonfitto Luigi, Pollart Stéphanie, Dewulf Alain et Debrakkeleer Denis.


Le staff actuel qui a la charge des compétiteurs avec, de gauche à droite, Mathieu Grégoire, Clara-Lou Dejaegher, Jean-Bernard Charneux et Aurore Leysen.

En juin 2013, la section natation de l'ENL se dotait d'un nouveau logo...

... et en novembre 2015, une refonte complète du site web est opérée afin de le rendre plus dynamique et compatible avec les nouveaux périphériques mobiles.